La pierre Philippe ou le rocher aux légendes.

A l’endroit où le chemin de Corcy se trouve encaissé entre le bois des Juifs et le bois Madame, on trouve sur la pente de ce dernier un quartier de roche, fiché à la verticale et haut de 5 mètres, qui nous met en contact avec les mystères de la mythologie celtique.

C’est la Pierre Flipe ou Philippe, le docteur Brassart (Société Historique de Villers-Cotterêts – Bulletin 1907) l’a interrogée et s’est persuadé que ce piédestal de titan était le résultat d’une érection humaine. Les traditions qu’il recueillit voulaient qu’elle ait été le théâtre de < choses abominables » en des temps anciens et il en déduisit qu’elle avait été remise en faveur au temps des sabbats, temps où selon Michelet, les sorciers baptisaient Philippe les crapauds qu’ils aillaient immoler. On cite une autre pierre Philippe dans les bois de Couvron, Philippe ne serait-il pas un autre Gargantua au petit pied, mais comme lui générateur de légendes obscurcies ?

© Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie de l’Aisne. Mémoires. Tome XIV, 1968